Ce que j’ai découvert cette semaine

Il y a quelque temps j’ai regardé plusieurs vidéos de conférences en ligne. Au sein de l’une de ses conférences, un intervenant a expliqué qu’il n’avait plus de gamelles, mais qu’il nourrissait ses chiens autrement avec des jouets fourrés (aux croquettes), des jeux d’intelligence, … Cette idée a fait son bonhomme de chemin dans ma tête et j’aimerai vous en parler.


25/05/2014 : La gamelle est-elle indispensable ?

Parmi les problèmes courants que l’on rencontre, il y a le soucis du chien “glouton”, qui avale sa ration très rapidement au risque de s’étouffer et qui nous laisse l’impression qu’il n’en profite pas.

Au sein d’un famille “type”, le chien reste seul durant 4 à 8 heures par jour. Il se promène, il joue, il explore un peu et il dort énormément. L’activité “se nourrir” ne prenant que quelques petites minutes de son temps, ce n’est pas vraiment une occupation digne de ce nom et pourtant … ça pourrait le devenir.

Imaginez, vous mettez à la disposition de votre chien : des jouets fourrés, des jeux de réflexion où le chien doit par exemple soulever quelque chose pour obtenir la nourriture en dessous, quelques croquettes dissimulées au travers de la pièce … et vous partez.

- Premier point positif, le chien associe votre départ à quelques choses d’agréable (manger !). La solitude n’est plus aussi rapidement une source d’angoisse dans ces conditions là.
- Second point positif, au lieu d’occuper sa journée à dormir ou à chercher des occupations qui pourraient ne pas vous convenir (destruction, aboiement, …), le chien va passer plusieurs heures à mastiquer ses jouets et à le faire joyeusement. Fenris et Haï Olly ont actuellement un kong classic et un waggle. Fenris met une grosse journée pour extraire les croquettes du Waggle qui n’en contient que très peu.
- Troisième point positif, les croquettes sont avalées quasiment une à une, il est impossible pour le chien de jouer au glouton et d’achever son repas en quelques minutes.
- Quatrième point positif, en cachant quelques croquettes au travers de la pièce le chien a une activité exploratoire. Elle n’est pas suffisante, elle ne remplacera jamais une balade, mais elle reste appréciable et elle peut tout à fait alléger les propriétaires ayant de grands explorateurs à la maison.

J’ai supprimé les gamelles il y a quelques mois maintenant. J’ai pu constater que la ressource “nourriture” étant disséminée, les comportements de défense que je pouvais observer autour de la gamelle ont globalement disparu. Ils se sont reportés sur les endroits où la ressource est la plus concentrée (sur les jouets ou sur les “tas” de croquettes). Mais alors que Fenris n’acceptait pas un autre chien dans la pièce où sa gamelle était présente, il peut à présent manger à moins d’un mètre d’Haï Olly. Le travail autour de la nourriture se trouve grandement facilité par ce “mode de nourrissage”.

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir éparpillé la ressource ou le fait d’avoir supprimé la gamelle qui était devenu un objet quasi “sacré” que les autres chiens ne pouvaient approcher, même vide… mais le résultat est là. Néanmoins, je ne conseille absolument pas de s’occuper des problèmes d’agressivités autour de la ressource “alimentation” de cette façon là. Il s’agit simplement d’une observation de ma part.

Je n’ai à ce jour aucun reproche à faire au fait de supprimer la gamelle, si ce n’est peut-être un petit soucis de budget : acheter des balles distributrices a un coût, mais comme le chien s’amuse avec, qu’elles soient fourrées ou non, je trouve ça très honnête. Pour ma part, l’objet “gamelle” n’a absolument rien d’obligatoire et il est intéressant de réfléchir à la façon dont on nourrit son chien afin d’enrichir son environnement.

Retrouvez le Waggle et d'autres jouets distributeurs de nourriture dans les jeux d'occupation ou dans les jeux cognitifs :




- Céline Ouzilou - Comportementaliste Canin - n° Siret : 52315098500027 -
située près de Rennes (35)