Qui suis-je ?

Je m'appelle Céline. Je suis une jeune femme, passionnée par les animaux et leurs comportements. J'ai eu la chance de connaître des chiens très différents dans ma vie (Berger Allemand, Yorshire, Saint-Bernard, Berger de Shetland, Dogue Allemand, ...) qui m'ont donné un regard différent sur les chiens, ainsi qu'une conscience de la bien-traitance.

Actuellement, je suis accompagnée d'un petit chien nordique nommé Fenris et d'une magnifique chienne, Haï Olly que vous pouvez actuellement admirer en haut du site sur la bannière. Nous avons également un chien en Famille d'Accueil (FA). A l'instant où j'écris ces lignes, il s'agit de Flood, un petit Parson Russell.

Céline et un chien Céline et deux chiens
Irokoi (chiot de passage, en FA) & moi - Fenris, Ice Cream (chiot de passage, en FA) & moi


J'ai choisi de devenir comportementaliste canin dans le même mouvement, le même axe, que mon choix de devenir présidente d'une association de protection animale (CARESS). Les problèmes comportementaux sont autant des problèmes pour les chiens que les Hommes, aider les Hommes à régler leurs problèmes est une véritable démarche de protection animale.


Qu'est-ce qu'un comportementaliste canin ?

Un comportementaliste canin est un professionnel du comportement et de la relation Homme / Chien qui exerce une activité de conseil. Il s'agit d'une personne qui va trouver des solutions pour régler des problèmes de destruction, d'aboiement, d'agressivité, de peur ...

Un comportementaliste n'est pas un vétérinaire comportementaliste. Un vétérinaire comportementaliste a suivi une formation de vétérinaire puis une formation de comportementaliste. Il est formé pour délivrer des médicaments agissant sur le comportement du chien. Il travaille le plus souvent en cabinet, contrairement au comportementaliste canin qui se déplace le plus souvent à domicile.

Un comportementaliste n'est pas forcément un éthologue. Un éthologue est un scientifique qui observe le comportement des animaux dans leur milieu. Le comportementaliste agit sur le comportement des animaux domestiques, il n'est pas formé à leur observation scientifique. Néanmoins, la passion du comportement peut amener des éthologues à devenir comportementaliste et des comportementalistes à faire des formations dans le domaine de l'éthologie.

Un comportementaliste n'est pas forcément un éducateur canin. L'éducateur canin agit globalement sur le chien. Le comportementaliste, lui, agit globalement sur l'environnement du chien, afin de l'amener à changer de réaction. Ce sont deux approches différentes qui ont des buts souvent différents.


Mes formations

J'ai commencé par choisir une voie qui me passionne l'infographie. J'ai eu un CAP puis un BAC professionnel de Communication Graphique. Ces diplômes, s'ils sont bien éloignés de mon métier actuel, ont eut le mérite de m'apprendre à analyser, à comprendre les besoins d'une personne, mais également à observer correctement une image, une scène, un moment de vie, ... A la fin de ce diplôme je suis partie à la FAC pour poursuivre dans cette voie, non pas par réelle volonté, mais parce qu'une reconversion me paraissait bien difficile à envisager. A côté, je commençais à étudier le comportement des animaux avec mes premiers rats (2009). J'ai eu la chance de faire des sauvetages et d'avoir des groupes suffisamment important pour observer des comportements variés, des comportements sociaux importants et de pouvoir mettre en relief les différences de comportement entre deux animaux. A la FAC, j'ai eu la possibilité de suivre un cours sur les animaux dans les mythes, particulièrement passionnant et j'ai profité de cette période pour prendre davantage de cours d'anglais. Néanmoins, je ne suis pas allée au bout de mon année et j'ai déménagé. J'ai pris du recul et j'ai continué de découvrir et d'observer le comportement des animaux au travers de différentes espèces domestiques (rat, chat, furet, lapin, cochon d'inde, octodon, souris, hamster ...).

Ma volonté de travailler auprès des animaux étaient de plus en plus criante mais quel métier ? L'alimentation des animaux pouvait m'intéresser, m'interpeler mais ça ne me passionnait pas pour autant. Bien-sûr, j'ai vu les publicités pour les secrétaires de cabinet vétérinaire, mais si j'avais eut l'occasion de faire quelques soins importants, le secrétariat et la médecine ne m'attiraient pas plus que ça. Les deux pistes qui me faisaient davantage de l'oeil étaient "comportementaliste" et "éducateur canin". Il est à présent assez commun de voir des personnes présentant les deux casquettes, mais après réflexion, je me suis rapidement aperçue que ce que j'attendais de l'éducation n'avait rien de commun avec ce que l'on pourrait me demander d'apprendre à des propriétaires. Le comportement des animaux me passionnait toujours, la voie semblait donc évidente. En cherchant une formation correspondant à mon début d'éthique et de respect des animaux, j'ai découvert le centre de formation de CynoPsy®. J'ai donc commencé une formation par correspondance de comportementaliste canin. Canin uniquement. C'est un point très important et j'y tenais réellement, car j'avais eu l'impression -peut-être erronée- que les formations proposant un cursus double canin & félin, n'étaient pas forcément bien équilibrée. Je tenais donc à séparer les deux pour peut-être un jour faire une formation de comportementaliste félin.

La formation avec CynoPsy® n'impose pas un rythme. Je n'ai pas été la plus rapide des étudiantes, loin de là, mais ma méthode de travail est assez particulière. Pour chaque cours, j'avais besoin d'observer les chiens qui m'entouraient, pour mieux comprendre. J'avais également besoin de lire des articles à ce sujet, parfois contraire à ma formation, j'avais besoin de réfléchir sur chaque sujet pour me faire une "intime conviction". Par chance, la formation que j'ai suivie favorisait cette démarche de réflexion personnelle.

J'ai ponctué ma formation de quelques heures de travail en refuge, de gardes ponctuelles, de travail avec mon propre chiot, ... Puis une fois correctement avancée dans la formation, je me suis permise de proposer à deux personnes différentes, mes services, gratuitement, afin de traiter des cas concrets en dehors de la formation. J'ai été plus que ravie de voir que les deux personnes et leurs chiens allaient mieux après mon passage. Après presque 2 ans de formation, j'ai terminé un "mémoire" et j'ai été diplômée le 30 novembre 2013.

diplôme de comportementaliste canin


Suite à cela, j'ai repris mes lectures, j'ai chercher à en découvrir plus et finalement, j'ai fini par conclure que j'étais prête à exercer correctement ce métier tout en sachant que je n'aurais jamais fini de me former. Cette section continuera toujours de s'agrandir.

En 2014 et en 2015, j'ai participé à plusieures web-conférence sur différents sujets d'éducation ou de coopération entre professionnels du monde canin. En 2015, j'ai également eu l'occasion de participer à un stage autour de la méthode Sirius Sniffer avec ma chienne, Haï Olly.


Les lectures que je conseille

Certaines lectures nous amènent à réfléchir, à ré-observer, à pousser la réflexion plus loin, ... J'ai envie d'en partager certaines, de vous les conseiller. Les voici.

"Les signaux d'apaisements : Les bases de la communication canine" de Turid Rugaas
"Comportement et éducation du chien" sous la direction de Thierry Bedossa, Bertand L. Deputte
- Céline Ouzilou - Comportementaliste Canin - n° Siret : 52315098500027 -
située près de Rennes (35)